Non mais ! c’est qui le patron dans cette boutique … ?

Cette incise sera la petite question philosophique que je vous soumets en guise de carte de voeux pour cette nouvelle année 2018 

203

En effet je vais vous proposer la lecture d’un article surprenant qui relate les travaux de deux chercheurs anglais : David A. Oakley et le Pr Peter W. Halligan (université de Cardiff) dont le sujet porte sur la nature de ce que lon appelle la  conscience.


download

Il y a près de 30 ans maintenant, un autre chercheur, américain, Benjamin Libet, sétait déjà rendu célèbre grâce à une série dexpériences limpides : en demandant à des personnes d’effectuer volontairement un geste simple (comme d’appuyer sur un bouton par exemple) il observe (à partir d’enregistrements de l’activité cérébrale de type EEG), que les centres moteurs du cerveau réalisent le geste bien avant que ceux de la conscience ont « décidé »  de le faire … Édifiant ! (j’avais eu loccasion de faire référence à ces travaux lors d’une intervention, ici)

La question est donc : qui agit lorsque nous décidons de faire quelque chose … ?

L-esprit-au-dela-des-neurones

Pour les curieux un résumé de ses expériences est disponible ici, ou dans l’un de ses livres.

Or, ce que tendent à nous montrer les deux chercheurs britanniques c’est qu’il en serait de même pour l’ensemble de notre activité mentale ! Autrement dit, nos pensées, nos sentiments seraient déjà présents à notre cerveau avant que nous en prenions conscience ; ou encore dit de façon plus provocatrice : nous ne choisissons pas nos pensées, elles sont déjà présentes en nous avant que nous y pensions … et les chercheurs de questionner la fonction de ce que nous appelons la conscience.

Je vous laisse donc découvrir l'article exposant ces résultats (ou de lire la version en anglais parue dans Frontiers of psychology) : 



Pour terminer, un mot de remerciements à la sagacité du Dr Jean Becchio, à qui je dois l’essentiel de ma formation en hypnose, et qui a relevé et diffusé cette information dans la dernière lettre de son association, le CITAC.

Une réflexion sur ce que nous sommes, c’est pas mal pour démarrer l’année, non ? 

Allez ! Bonne année à tous.


Addendum pour les feignants … une petite Video que vient de me faire partager Rémi et qui pose bien le sujet :


© Jean-Philippe Véron 2015